Quelques réflexions concernant le réaménagement de l’espace Clos Jouve

  1. Nous souhaitons ouvrir cet espace au grand public et faire vivre une zone actuellement délaissée et peu utilisée en mettant en valeur le patrimoine bâti du nouvel ESPE et ses jardins ainsi que les jeux de boule lyonnaise avec la sculpture emblématique de la Fanny.
  2. Nous préconisons de rétablir la perspective en direction du portail de l’ESPE et de sa cour en ouvrant une voie piétonne approximativement sud – nord depuis le trottoir du boulevard de la Croix-Rousse jusqu’à la rue Anselme.
  3. Afin de ne pas casser cette perspective, il est nécessaire de supprimer quelques places de stationnement en particulier au droit du portail de l’ESPE, et d’aménager un passage piétonnier rue Anselme à ce niveau. Les places de stationnement supprimées pourraient être récupérées sous forme de stationnement en épi dans les rues avoisinantes, notamment le long des rues Chazière et Philippe de Lassalle.
  4. Il serait bien de conserver un nombre de jeux de boules qui soit en rapport avec l’activité bouliste réelle de cet espace. En contrepartie il pourrait être envisagé sur ce site une animation-découverte de cette activité faisant partie du patrimoine local. Elle serait conduite par des spécialistes de la boule lyonnaise en direction de tout type de public.
  5. Les toilettes ainsi que les buvettes actuelles devraient être démolies et repositionnées en un lieu où se concentrera l’activité bouliste. Elles ne devront pas contrarier la perspective rétablie sur le bâtiment de l’ESPE. Notre préférence va vers des toilettes et des bacs à verre enterrés. Ces toilettes devront être publiques.
  6. Partout où les grillages et les murets ne sont pas strictement nécessaires, ils devraient être enlevés afin de rétablir une place ouverte.
  7. La sculpture de la Fanny pourrait être repositionnée dans un lieu où les passages de piétons sont nombreux ce qui lui assurera une meilleure mise en valeur. Un panneau explicatif de l’origine de la Fanny devra accompagner la sculpture.
  8. Certains d’entre nous sont séduits par l’idée d’un aménagement de type «jardin à la française » avec allées bordées de buis bas, bien en accord avec le style du bâtiment de l’ESPE. On pourrait s’inspirer de l’aménagement de la zone sud de la place Bellecour.
  9. La zone réservée aux boulistes pourrait-être entourée de treillages supportant des glycines qui rappelleraient celles de l’ESPE.
  10. Nous proposons la création d’un grand bassin au centre de l’espace du Clos Jouve, à la jonction de deux axes de cheminement perpendiculaires.
  11. Ouverture de la médiathèque de l’ESPE au public extérieur. C’est, dit-on, une volonté affichée du directeur de l’établissement. Pour l’instant, cette idée est impossible à concrétiser, tant l’accès à cette médiathèque depuis le portail de la rue Anselme est long, compliqué.
  12. Cet accès ne sera possible qu’après l’ouverture des deux portails du mur d’enceinte, rue Philippe de Lassalle et rue Bony. Un panneau devra expliquer que cette médiathèque est accessible à tous ainsi que les jours et heures d’ouverture.

Proposition pour l’aménagement du Clos Jouve