Réunion mensuelle du 06/09/2016

Participants :

Bellet Françoise, Chambon Bernard, Chardon Jeanne, Chauvot Jean-Philippe, Clocher René, Cornet Edith, D’Anglejan Jeanne, Daniere Monique, Franchella Andrée, Lacroix Michèle, Martins Daniel, Nicolas Christel, Picard Brigitte, Planche Agnès, Pourchère Annie, Rajon Dominique, Renard Jean-Jacques, Françoise Vital.

Les nouvelles de l’été

Démarrage des travaux immobiliers : 14 rue Dumont D’Urville (15 logements, 1 commerce, 21 aires de stationnement),15-17-19 rue Claudius Linossier ( 13 logements, 2 maisons, 24 aires de stationnement), 10 rue Claudius Linossier (19 logements, 24 aires de stationnement), 16 rue Artaud (17 logements, 17 aires de stationnement). Un permis de construire a été déposé pour le 1 bis rue Boussange (80 logements, 127 aires de stationnement).

Compte-rendu de la réunion CIL du 8 juin 2016

-Pas encore de date prévue pour une concertation en vue du réaménagement de la petite place de la Croix-Rousse ou de l’esplanade devant l’ESPE.

-Jardinières de la rue Dumont D’Urville ou de la grande rue de la Croix-Rousse. La ville n’entretient plus les jardinières qui n’ont pas d’arrosage automatique et envisage de proposer cet entretien à des particuliers ou à des commerçants riverains.

-Jardinières peu fournies situées à l’Est de la place des Tapis. Des plantations auront lieu à l’automne quand le terrain passera de la Métropole à la ville de Lyon.

-Remise en état des terrains publics dégradés après un usage intensif. C’est la Métropole qui se charge de ce travail. Les forains paient une redevance dans ce but. Après un concert autorisé par la ville, cette dernière se charge de réparer les dégâts. Lorsqu’un groupe s’installe sans autorisation, il convient de prévenir la police.

-Aménagement du chemin frontalier du Bois de la Caille par la ville de Caluire. Ce projet est suspendu.

-Nuisance sonore nocturne occasionnée par des livraisons dans la Grande-Rue de la Croix- Rousse. La mairie doit prendre contact avec le magasin incriminé.

Nuisances Monoprix

Deux aires de déchargement ont été aménagées devant le magasin rue de Cuire. Un nouveau directeur de magasin a été nommé. Pour l’heure, la livraison avec les petites fourgonnettes se fait après un chargement à l’intérieur du magasin, ce qui est un progrès important. Le point noir reste celui du déchargement des gros camions d’approvisionnement.

Avancement du PLU-H

Les diverses contributions au PLU-H venant des arrondissements ou des communes ont été pratiquement toutes été versées au dossier. La fin de l’année 2016 devrait voir l’adoption du projet par le conseil métropolitain. Après la consultation des organismes réglementaires,l’année 2017 devrait voir se dérouler l’enquête publique. Le nouveau PLU-H devrait être opérationnel en janvier 2018.

Immeubles ICF 52 rue Denfert-Rochereau

La société ICF souhaite réhabiliter les immeubles dont elle est propriétaire à cette adresse. Les trois immeubles actuels seront remplacés par 4 immeubles alignés de hauteur R+4, R+2, R+2, R+4. Au vu du projet actuel, nous déplorons la réduction de l’espace libre devant le 1er immeuble situé en bordure de la rue Denfert-Rochereau et la réduction significative du nombre d’arbres. Nous avons demandé que le petit jardin situé côté rue Duviard soit repositionné ailleurs.

Tènement Maurice Scève

Le réaménagement de cet ensemble nécessite un changement de zonage et ne pourra se faire qu’après l’adoption du nouveau PLU-H, c’est-à dire en 2018. On sait qu’il y aura des constructions alignées dans un sens Ouest Est et que l’une d’entre elles abritera la MEJ. Il est prévu un jardin belvédère privé mais dont l’accès sera autorisé au public. Sur ce tènement passera le cheminement vert qui doit rejoindre la montée Joséphin Soulary.

Jardin et maison du 33 rue du Bon Pasteur, Lyon 1er.

Un permis de démolir a été accordé par la métropole concernant la maison bâtie sur cet îlot. Une association s’est créée dans le 1er arrondissement visant à s’opposer à la destruction de cette maison et au maintien de l’espace naturel contigu. Deux personnes de l’association sont venues nous exposer leur vision des choses. Bien que ce terrain ne soit pas sur notre domaine d’action qui est limité au plateau du 4ème arrondissement, nous leur avons fait part de notre option de défense inconditionnelle de la nature en ville. Selon nous, dans cet espace extrêmement densifié de l’arrondissement, le terrain pourrait abriter un jardin public ou un jardin partagé. Par contre nous ne nous prononçons pas sur le bien-fondé de la démolition de la maison actuelle et nous ne pouvons pas cautionner une occupation illégale de ce tènement. Ce problème sera évoqué sur le site de notre association.

Questions diverses.

Suite à une remarque émanant de la mairie du 4ème concernant l’occupation de la salle 5 de la Maison des Associations, nous ferons apparaître dans le compte-rendu financier de l’Assemblée générale que cette salle nous est octroyée gratuitement par le service de la vie associative.