Réunion mensuelle du 04/10/2016

Participants.

Chardon Jeanne, Clocher René, Cornet Edith, D’Anglejan Jeanne, Daniere Monique, Dumon Richard, Franchella Andrée, Gireau Christian, Gueugneau Françoise, Picard Brigitte, Planche Agnès, Pourchère Annie, Rajon Dominique, Renard Jean-Jacques.

1-Agenda.

Annonce de diverses dates d’activités. La prochaine réunion mensuelle de l’association aura lieu le mardi 8 novembre 2016.

2-Conférence qui suivra l’ assemblée générale du 28 janvier 2017.

Le conférencier Bruno Voisin a proposé plusieurs titres possibles. Parmi ces titres nous avons retenu celui-ci :

La Saône et Lyon, une histoire millénaire.

Quels projets pour demain ?

3- Assemblée générale de l’UCIL.

Cette assemblée se déroulera le mercredi 23 novembre en présence de Gérard Collomb et d’un certain nombre d’élus de la métropole. Nous pouvons envoyer nos questions par écrit jusqu’à la date du 16 octobre. Nous avons décidé d’envoyer trois questions.

  • La 1ère concerne le fonctionnement des cheminées d’aération du tunnel de la Croix-Rousse depuis la mise en service du tunnel modes doux.
  • La deuxième concerne la manière dont l’objectif de 25% de logements sociaux pourrait être atteint à la Croix-Rousse.

-La troisième concerne le projet toujours différé de remonte-vélos dans le tunnel de l’ancienne ficelle de la rue Terme.

4-Rencontre CIL à la mairie du 4ème le mercredi 9 novembre 2016.

Thèmes qui seront abordés :

  • Déplacements. Des ralentisseurs de vitesse seront-ils effectivement installés rue Hénon, devant le lycée Saint-Exupéry ? L’aide financière à l’achat d’un vélo électrique est-elle toujours d’actualité ?

-Voirie. Les travaux d’aménagement de la rue Henri Chevalier devaient débuter cet été. Pourquoi ce retard ?

  • Qualité de vie. Comment combattre les odeurs d’égout qui ont tendance à se multiplier dans divers lieux du plateau croix-roussien ? Quelle est l’origine des vapeurs de benzène qui se sont manifestées dans la crèche de la rueBelfort ?
  • Cadre de vie. Dans l’esprit du « permis de végétaliser » qui a été mis en place par des villes telles que Grenoble, Paris, Bordeaux etc, comment la ville de Lyon compte-elle s’y prendre pour répondre à cette demande croissante de végétalisation de l’espace public ?

-Circulation des vélos. Depuis le transfert de la voie cyclable du trottoir ouest du Boulevard des canuts sur la chaussée, beaucoup de cyclistes continuent de rouler sur le trottoir. Faut-il placer des panneaux d’interdiction sur le trottoir ?

Qu’en est-il de l’application des aménagements cyclables proposés lors de la réunion modes doux ? A-t-on plus de précisions sur l’attribution d’une aide à l’achat d’un vélo électrique ?

-Compteurs d’eau. Pourquoi le prestataire de service réclame-t-il une somme de 10 euros à l’usager qui n’accepte pas la mise en place du télé-relevé.

5-Rencontre avec William Faivre journaliste à la Tribune de Lyon.

Ce journal paraît chaque semaine le jeudi matin. Il existe une édition locale croix-roussienne du journal. Les 4 premières pages du journal sont exclusivement dédiées à l’actualité croix-roussienne. Avec lui nous avons fait le tour des principaux points chauds du moment.

6-Monoprix.

Les nuisances liées aux petits véhicules de livraison qui stationnent dans la rue de Cuire semblaient avoir disparu à la suite du transfert du chargement à l’intérieur du magasin. Hélas il semble que le chargement se fasse de nouveau dans la rue.

L’abattage des arbres et arbustes sur la terrasse en étage du magasin a provoqué beaucoup d’émotion. La raison semble être une invasion de chenilles processionnaires du pin. Un courrier sera envoyé au directeur de Monoprix pour lui rappeler notre attachement à la nature en ville.

7-Centre Livet.

Lors de la réunion nous savions que le rapporteur du projet devant le tribunal administratif s’était montré très critique vis à vis du permis de construire déposé par la mairie de Caluire. Aujourd’hui le tribunal administratif a rendu sa décision et a débouté la mairie de Caluire.

8-Projet de ferme d’animation pédagogique.

La ville de Lyon n’a encore pris aucune décision quant à sa réalisation. Ce projet nous apparaît intéressant. Toutefois, la faible surface de prairie envisagée pose problème. Un faible nombre d’animaux pourrait y vivre. Faut-il privilégier un petit aménagement de quartier ou l’installation d’une ferme plus grande dans un autre lieu de la ville ?