Compte-rendu de la réunion mensuelle du 4 juillet 2018

Présents

Yves Botton, Marie Caille, Eric Cazin, Jeanne Chardon, Jean-Philippe Chauvot, René Clocher, Edith Cornet, Richard Hauduroy, Isabelle Hernandez, Brigitte Picard, Annie Pourchère, Nadine Schneiderlin.

Matinée du 23 juin

Un grand merci est adressé à René Clocher pour la visite guidée du 23 juin autour de la gare des Brotteaux et pour l’organisation du repas convivial qui a clôturé cette matinée. L’intérêt pour ces visites enrichissantes qui précèdent les vacances d’été est toujours renouvelé. Dans la continuité de ces promenades, une visite au monument aux fusillés des Brotteaux rue de Créqui est à prévoir à l’automne.

Réaménagement de la petite place de la Croix-Rousse

Beaucoup d’idées sont évoquées, comme la suppression des stationnements le long du trottoir est, l’agrandissement du même trottoir, l’autorisation des stationnements au nord de la place mais leur suppression au sud, le déplacement des toilettes, etc. Un consensus se dégage sur le fait que l’association ne veut pas de terrasses de café supplémentaires. Pour le reste, le débat est amorcé. On peut envoyer les propositions à Richard Hauduroy. À chaque extrémité de la place, on peut consulter le détail des expérimentations prévues par la mairie jusqu’à fin septembre.

CICA (Comité d’Information et de Consultation d’Arrondissement)

Prochaine réunion le 5 juillet 2018. Cette réunion aura pour objet le choix d’un thème. La Croix-Rousse propose : la nature en ville, l’hôpital, la Vogue des Marrons. En ce qui concerne la nature en ville, on constate que les MIF (Micro-implantations florales) rencontrent un succès mitigé : celles-ci sont bien entretenues lorsqu’elles sont en hauteur mais périclitent lorsqu’elles sont au ras du sol. Autre remarque : les commerçants ne les entretiennent pas ou peu. Ce sujet n’est pas épuisé.

Forum des associations (1er septembre)

Des volontaires se proposent pour tenir des permanences tout au long de la journée. Les panneaux seront actualisés en fonction des événements de l’année (PLU-H, rue d’Ivry, cercle amical sportif Sainte-Élisabeth). Un DVD et une vidéo réalisée avec l’Amicale laïque complèteront les panneaux.

Cercle Amical sportif Sainte-Elisabeth

L’association doit reprendre contact avec le président du cercle afin de vérifier leur position à ce stade des démarches. Une lettre, destinée au maire, au président de la métropole et au cardinal, sera soumise aux membres du CA pour avis avant d’être envoyée.

Centre Livet

Une réunion à « la Condition urbaine », bureau d’études en urbanisme, à laquelle notre CIL a participé, a fait état du nouveau projet pour le centre Livet. Celui-ci prévoit : un hôtel sans parking, 3 immeubles de logements (dont 20 % de logements sociaux dont le niveau reste à préciser), une maison de retraite, peut-être une crèche. Traduction au plan architectural : un immeuble pas trop haut (R+5 + attique) et sans recul rue de Margnolles et deux immeubles (R+4) en léger contrebas de la rue, avec parkings en sous-sol. Le projet prévoit la suppression des 200 places de parking actuelles, ce qui est jugé intenable, compte tenu, entre autres, de la réouverture prochaine des urgences à l’hôpital de la X Rousse. Reste un espace vert de 6 500 m² derrière le centre Livet, en faux plat, plus ou moins entretenu, et comportant des EBC (espaces boisés classés). Le promoteur, PROMOVAL, est prêt à céder ce terrain pour 1 euro à une ou des organisations qui auraient un projet et qui seraient à même de l’entretenir. Précision : la Ville de Caluire n’en veut pas non plus. Le CIL de Caluire/Clos Savaron doit prendre ses décisions lors de leur prochain CA vers le 10 septembre. Nous les recontacterons. L’espace vert semble très intéressant de par sa surface importante, sa situation, et la très faible inclinaison du terrain. Une nouvelle réunion sur ce projet a lieu à « La Condition humaine », 12, rue Dumont, le 25 juillet à 18 heures. Notre association y est conviée. Par ailleurs, il est prévu de rencontrer les HCL et Geoffroy Bertholle, adjoint au sport et à la santé.

Maison de Services au public

Le Comité des usagers des services publics de la Croix Rousse se bat depuis 3 ans pour le retour des services publics (CRAM, TCL, Impôts, SNCF). Le projet de Kimelfeld (maison de services au public et non maison de service public) est très différent : il s’agirait d’une plate-forme d’orientation du type PIM (Plateforme d’Insertion Multiservices) pour répondre aux premières questions du public. Le Comité estime peu pertinent le questionnaire individuel soumis il y a peu par les pouvoirs publics et une société de conseil ; pas de retour sur les résultats de ce questionnaire à ce jour. Pour info : la boutique SNCF sera fermée au mois d’août et la fermeture définitive est prévue au 30 septembre. Les locaux de cette boutique sont la propriété de la SNCF.

Questions diverses : décès accidentel du fils unique de François Vidalin. Richard enverra les condoléances de l’association.

Rue d’Ivry

Lors de la réunion publique à mi-mandat du maire, celui-ci a déclaré que le sujet des hauteurs était « ouvert », nous verrons ce que cela implique pour la rue d’Ivry. La pétition a recueilli 120 signatures dont celles de 60 riverains et donné lieu à un article dans « Le Progrès » du 2 juillet. Un mot d’information sera diffusé rue d’Ivry et, en complément de la pétition, l’argumentaire pour la limitation des hauteurs, très complet, sera publié sur le site de « La Croix-Rousse n’est pas à vendre ».

Clos Jouve

Le schéma de l’aménagement du clos Jouve est le même qu’en avril : un parc paysager va être aménagé avec 3 zones vertes dont 300 m² de pelouses ; les paulownias, malades, vont être enlevés et 60 jeunes arbres vont être plantés. Il n’y aura plus de jeux de boules. La rue Anselme sera pavée et fermée aux voitures (circulation et stationnement), quelques places de stationnement seront ajoutées rue Chazière en reconfigurant quelque peu la zone. Les toilettes actuelles seront détruites mais des sanitaires et quelques points d’eau seront installés sur le boulevard après 2020. La Fanny restera au clos. La buvette sera aussi détruite cet été. Fin septembre un avant-projet devrait être validé, suivi de 6 mois d’appels d’offres et d’études techniques. Les travaux sont prévus de l’été 2019 au printemps 2020.