Compte-rendu de la réunion mensuelle du 5 février 2019

Participants

Allinieu Bernard, Bellet Françoise, Botton Yves, Caille Marie, Chabert Jean, Chamoulaud Fabienne, Chauvot Jean-Philippe, Clocher René, De Feraudy, Dumon Richard, Garrigou, Girardon, Gireau Anne-Marie, Hauduroy Richard, Hernandez Isabelle, Kordos Etienne, Lacroix Michèle, Maury, Picard Brigitte, Pourchère Annie, Rajon Dominique, Renard Jean-Jacques, Tuscher Marcel.

Assemblée générale du 26 février 2019

Nous avons noté une bonne participation à notre AG annuelle. Nous avons réfléchi à une évolution de sa forme traditionnelle, et le sujet sera remis sur le chantier (présence d’un modérateur ou animateur pendant la réunion). Il est acquis qu’il faudrait que le président fasse une synthèse à l’issue de la prise de parole du maire, et que les entrées pour la conférence soient mieux gérées. De même il paraît nécessaire de présenter l’association brièvement à ceux qui ne viennent qu’à la conférence. Il faut aussi garder en tête d’améliorer certains points techniques : demander un accès par la rue Hénon, pour permettre aux personnes qui le souhaitent d’éviter l’escalier ; régler la sono. La prestation de Denis Lang a été très suivie et a suscité de nombreuses appréciations positives.

Renouvellement partiel du Bureau : Isabelle Hernandez ne se représente pas à la vice-présidence. Marie Caille est élue à ce poste.

Centre Livet

Comme nous l’avons déjà écrit, après le rejet du projet initial par le tribunal administratif, un nouveau projet porté par le même promoteur est de nouveau sur les rails. Nous avons été contactés par l’organisme Conditions urbaines qui est chargé d’établir une médiation. Le projet nous paraît toujours surdimensionné en ce qui concerne les constructions prévues. Quant à l’espace vert de 6 500 m² sur lequel existe un espace boisé classé (EBC), il apparaît que la Ville de Caluire serait intéressée par son acquisition pour l’euro symbolique. Si cette annonce se confirme, ce sont des associations de Caluire qui pourraient être candidates pour des pratiques de nature conviviale (jardins partagés, pratique de la boule etc). Nous envisageons d’envoyer à Conditions urbaines un courrier commun avec le CIL Caluire sud /clos Savaron.

Transformations de l’Hôpital de la Croix-Rousse

L’hôpital est en train de subir d’importantes modifications qui sont au nombre de 3, principalement : construction du centre de confinement pour le traitement et la recherche sur les maladies infectieuses au carrefour des rues Hénon et Cuire ; projet d’édification d’un hôtel à l’intérieur du tènement, le long de la rue Coste ; mise en place du service des urgences 24 h sur 24 à partir du mois de novembre prochain. Un CICA prochain devrait être consacré à ce thème. Divers problèmes se posent concernant cette augmentation prochaine d’activité. Un projet de lettre est à l’étude, celle-ci sera envoyée à David Kimelfeld, maire du 4e et à Georges Képénékian, président des Hospices civils de Lyon. La lettre est disponible sur notre site ci-dessous.

Connaître et protéger la biodiversité à la Croix-Rousse

La nature en ville est une de nos préoccupations majeures avec l’urbanisme et le patrimoine. La défense de la biodiversité en ville ne va pas de soi et il important de s’en préoccuper. Des contacts ont été pris avec la LPO (Ligue de la protection des oiseaux) et l’association « Des Espèces Parmi’LYON », qui est basée en partie sur le 1er arrondissement. L’objectif est double : connaître la faune et la flore qui nous entourent mais aussi les protéger par des mesures appropriées comme la plantation de bosquets, la création de refuges pour oiseaux, le maintien ou la création de corridors écologiques, etc.

Diagnostic en marchant sur le thème de la nature en ville

Les possibilités de verdir notre arrondissement sont limitées mais pas inexistantes. Dans le but de faire l’inventaire de ce qui est possible, nous organiserons deux déambulations les jeudi 14 mars et jeudi 21 mars en matinée dans l’est et le centre du plateau Croix-Roussien.

Site Internet de l’association

Ce dernier a besoin d’être repensé afin de présenter une meilleure lisibilité. Une réunion sera organisée avec les personnes les plus compétentes dans le domaine du numérique et de la PAO.

Questions diverses

Projet d’immeuble au 10 rue Gigodot. Notre association a été très déçue d’apprendre l’abandon du projet de mise en réserve par la mairie d’un tènement en ce lieu afin de créer un espace vert. Il y avait là l’espoir d’amener un peu de verdure dans ce coin de la Croix-Rousse qui en manque tant. Des riverains sont venus nous exposer leurs craintes de voir disparaître leur cône de vue, le soleil, la lumière et leur tranquillité. En effet, un permis de construire a été affiché qui prévoit 21 logements dans un immeuble à 6 niveaux (R+5 ; 24,21 mètres de hauteur autorisés). Notre association peut leur faire bénéficier de nos expériences en matière d’urbanisme et leur a communiqué les documents d’urbanisme du PLUH en cours d’approbation les concernant. Nos élus ont-ils une réelle volonté politique de créer un nouvel espace vert accessible au public dans ce quartier Est historique si dense.

Vidéoprojecteur pour les réunions mensuelles

Cet appareil est d’une grande utilité pour présenter des documents à une collectivité. La MDA peut en mettre un à notre disposition, mais il n’est pas toujours disponible. Peut-être faut-il envisager d’en acheter un pour l’association !

Cet appareil est d’une grande utilité pour présenter des documents à une collectivité. La MDA peut en mettre un à notre disposition, mais il n’est pas toujours disponible. Peut-être faut-il envisager d’en acheter un pour l’association !

Sortie annuelle du mois de juin

En principe, cette balade de découverte devrait avoir lieu le samedi 15 juin. Elle nous conduira dans les montées de Fourvière à partir de Saint-Paul et sera suivie comme à l’accoutumée par un repas au restaurant.

Boulevard de la Croix-Rousse

Lors des « Vœux du maire », le premier adjoint à la mairie a évoqué, en aparté, une future mise en pelouse de la petite place (dite de « l’oreille ») en face de l’ex-collège de filles, côté Croix-Rousse. Par ailleurs, on constate que sur les dix bancs qui existaient sur le boulevard, il n’en reste qu’un seul. On envisage donc d’écrire au premier adjoint car la présence de bancs compte parmi les éléments qui font qu’une ville est « apaisée », comme dit la mairie.

Argumentaire en faveur de la nature

La nouvelle association « La Guillotière n’est pas à vendre » a souligné en rouge sur un plan de ville les parties immobilières détruites dans le quartier. Et si on faisait de même avec les espaces verts qu’on a détruits dans le quartier ? Ils seraient soulignés en vert, bien sûr ! À faire, en tout cas, avant les élections.