Compte-rendu de la réunion mensuelle du 7 mai 2019

Participants :

Bellet Françoise, Botton Yves, Buchet Michelle, Caille Marie, Chamoulaud Fabienne, Chabert Jean, Chardon Jeanne, Chauvot Jean-Philippe, Clocher René, Cornet Edith, Danière Monique, David JF, Ducarme Françoise,Dumon Richard, Fenoglio Bernard, Hauduroy Richard, Lacroix Michèle, Maury Gabrielle, Picard Brigitte, Pourchère Annie, Prigent Marie-Claude, Renard Jean Jacques, Revillod Jean-Jacques et Danielle, Tognan S, Urbain Jean-Etienne.


Balade-restaurant du mois de juin 2019.

Elle aura lieu le samedi 15 juin.
Thème : Les montées de Fourvière. Rendez-vous à 9 h 30 précise sur le perron de la gare Saint-Paul. Les premières inscriptions ont été enregistrées.


Permis de construire en cours ou prévisibles.

Une grande partie de la réunion a été consacrée à ce sujet car à l’approche de l’adoption du nouveau PLU-H par la métropole le 13 mai prochain, les demandes de permis se multiplient.

  • 68 rue Hénon et 36 rue Henri Gorjus. Si un point positif est à relever comme le maintien de l’espace vert visible de la rue (conservation du classement en espace végétalisé à mettre en valeur) les riverains sont très mécontents de la forme de l’un des deux bâtiments, celui donnant sur la rue Hénon. En effet, du côté nord un décrochement risque de priver de lumière une partie des futurs occupants. Les riverains envisagent un recours gracieux dans un premier temps.
  • Angle nord-ouest du carrefour Hénon-Henri Gorjus. Des participants font état d’un projet de constructions à l’ouest du précédent projet.
  • 12, 14, 16 Rue Ruplinger. Là encore il n’y a rien de décidé. La vente probable de la maison située au n° 16 aiguisent l’appétit des promoteurs qui pourraient envisager la construction d’un immeuble conséquent à la place des trois petites maisons actuelles.
  • Rue Dumont. Cette rue possède des immeubles hauts côté nord et des immeubles bas côté sud. La hauteur prévue par le nouveau PLU-H étant de 13 mètres, les habitants du côté sud ont reçu dans leurs boîtes aux lettres un courrier provenant d’un promoteur souhaitant faire des acquisitions. Nous déplorons cette démarche qui entraînera une perte de lumière conséquente pour les habitants du côté nord dans cette rue de faible largeur. Nous prévoyons une sensibilisation auprès de ces habitants et une démarche auprès de la mairie.

Rendez-vous avec le directeur de l’hôpital.

Nous avons rencontré Mr Téoli, directeur de l’hôpital le lundi 6 mai. Ce dernier a fait un tour d’horizon complet des différents projets des HCL sur le site. Ouverture des urgences médicales de nuit au mois de novembre 2019, acquisition d’un nouvel IRM à l’horizon 2020, doublement de la maternité à l’horizon 2023 pour accueillir 1000 à 1200 accouchements supplémentaires par an, création d’une maison d’accueil hospitalière en bordure de la rue Coste, construction d’un bâtiment réservé aux maladies infectieuses le long de la rue Hénon. Ce bâtiment qui devrait ouvrir en septembre 2020 fonctionnera en liaison avec le laboratoire P4 de Gerland. Tous ces projets ne manqueront pas d’entraîner un afflux de personnes dans le 4ème arrondissement, tant du côté des patients que des soignants. Les accès à l’hôpital, le stationnement devront être repensés en intégrant le vaste projet immobilier qui concerne le centre Livet. Lors du prochain CICA consacré au thème de la santé qui se tiendra à 18 heures en mairie du 4ème le mercredi 19 juin, nul doute que des précisions seront apportées sur ces différents sujets.


Collectif concernant l’adoption prochaine du PLU-H.

Ce dernier devrait être adopté le 13 mai en conseil métropolitain. Plusieurs associations d’origines diverses se sont réunies pour produire un texte commun qui a vocation à être largement diffusé. L’idée essentielle qu’il contient est que, malgré de nombreuses réunions préparatoires, l’aspect de communication l’a souvent emporté sur un objectif affiché de co-construction.


Charte de la vie nocturne.

Comme chaque année, il sera attribué le label « Charte de la vie nocturne » à un certain nombre d’établissements recevant du public qui en font la demande. En ce qui concerne notre arrondissement nous transmettrons nos remarques à l’UCIL qui est chargé de faire un travail préparatoire au travers de sa commission dédiée à la vie nocturne.