Restaurant Chanteclair : construction sur le domaine public

L’association et CIL a adressé à Monsieur Gérard Collomb la lettre ci-dessous demandant d’interdire cette construction.

Objet : Restaurant Chanteclair : construction d’une salle de restaurant sur l’espace public

Monsieur le Maire,

Compte tenu des compétences de la Ville de Lyon, le dossier de cette demande de construction commencée sans aucune autorisation arrivera sur votre bureau.

Nous souhaitons, bien évidemment, que vous refusiez cette autorisation pour les raisons suivantes :

1/ tout d’abord la méthode inacceptable, s’apparentant à un coup de force et peut-être à un délit, utilisée par les propriétaires. Depuis plusieurs semaines alors qu’aucune autorisation n’a été accordée par votre autorité, la construction est terminée et les propriétaires affirment avoir obtenu votre autorisation.

2/ ce bâtiment n’est pas une terrasse, c’est un bâtiment de presque 5 m de hauteur, 100 m2 de surface clos d’une palissade de bacs à plantes dont la fonction est la privatisation de l’espace public ;

3/ cette construction nécessiterait un permis de construire et non une demande préalable

4/ cette construction anti-écologique nécessite 24 convecteurs de forte puissance pour « chauffer » un volume insensé.

5/ ce bâtiment se situe dans un PIP et dans le périmètre « tampon » UNESCO et dénature cet espace ;

6/ Les élus du 4ième, l’architecte des Bâtiments de France et la commission consultative de l’urbanisme ont tous donné un avis négatif à cette construction ;

7/ Une majorité de Croix-Roussiens engagés dans la vie associative du plateau sont contre la dénaturation de cet espace et sa privation ;

8/ Pour des raisons obscures, les bacs aux alentours, qui végétalisaient l’espace devant l’ancienne terrasse, viennent de disparaitre. Les services de la ville ne sont-ils pas en train d’organiser un autre espace de circulation piétonne en lieu et place de celui supprimé au pied de l’immeuble ? Et avec quel mandat et autorisation s’organiseraient les conditions d’une privatisation de l’espace public ?

Nous réitérons fermement que nous souhaitons que vous refusiez l’autorisation de cette construction et demandiez son démontage.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations distinguées.