ELECTIONS MUNICIPALES 2020 Questions, demandes aux candidats des élections municipales de Lyon 4

Démocratie participative

  • Respecterez-vous la tenue des CICA et leurs modalités de fonctionnement à savoir, entre autres, le choix du thème fait par les associations et les réponses dans le cadre du conseil d’arrondissement ?
  • Rencontrerez-vous les membres du CIL de la Croix-Rousse dans une réunion mensuelle ou bimensuelle ? Un CR sera-t-il effectué avec les réponses aux questions posées par le CIL.
  • Informerez-vous le CIL concernant les projets de construction afin de prendre en compte des suggestions et remarques ?
  • Rendrez-vous compte du travail des commissions pendant les Conseils d’arrondissement ?
  • Nous souhaitons un temps d’échanges et de questions réponses avec les administrés lors des conseils d’arrondissement.

URBANISME

Apaiser la densification

  • Arrêterez-vous de vendre des espaces publics à des promoteurs ?
  • Vous engagez-vous à communiquer l’état du parc de logements sociaux en précisant les différentes catégories ainsi que le nombre de logements construits depuis 2006 INCLUS (quels types ont été construits : logements sociaux et privés)
  • Demanderez-vous des modificatifs au PLU-H pour protéger :

1/ des bâtiments-immeubles artisanaux et industriel inscrits dans le cadre de la loi Malraux comme la MEJ (rue Dumont-d’Urville), l’usine Dognin (côté bld des Canuts), …

2/ les « dents creuses » du quartier historique et les cœurs d’ilots.

  • Êtes-vous prêt à soutenir une demande d’augmentation de logements accessibles à la classe moyenne et bas revenu comprenant les familles afin de maintenir une population diversifiée sur la Croix-Rousse.
  • Dans le cadre du manque de logements sur la Croix-Rousse, comment comptez-vous réguler le nombre de logements de courte durée ainsi que contrôler leur utilisation ?
  • Comment éviter que La Croix-Rousse devienne un « quartier Saint Jean bis » ou un faubourg dortoir bétonné ?
  • Collège Maurice Scève : repenser ce projet de densification en mettant en valeur les espaces verts, les services publics et une concertation avec les habitants en proximité.

Cadre de vie

  • Les lieux de convivialité et de pratiques physiques

Maintiendrez-vous les lieux de convivialité et de pratiques physiques voire sportives : Le Clos des Canuts (rue Hénon-Impasse Gord), le Clos du passage Perret, le clos bouliste du bld descanuts (propriété ICF), le Clos Bouliste (angle Denfert-Rochereau et Barodet), ALCR (rue Hénon), Club d’haltérophilie (rue Hénon), …

  • Engagerez-vous une rénovation de la villa Madinier/Chazière et la mettrez-vous au service des activités des Croix-Roussiens : MJC, salle de réception au service des Croix-Roussiens ?
  • Engagerez-vous une véritable réflexion sur l’aménagement de la vogue de la Croix-Rousse en associant notamment le CIL
  • Privilégier les matériaux de sol perméables à l’eau,
  • Nous demandons l’interdiction des chauffages extérieurs des terrasses. Que ferz-vous à ce sujet ?
  • Institut Favre-Chazière : Maintiendrez-vous l’activité de l’internat et de la Ferme de La Croix-Rousse dans l’espace Favre-Chazière.
  • Nous demandons la création d’une maison des services publics
  • Comment favoriser la création d’activités en lien avec le caractère de la Croix-Rousse tout en évitant sa « touristification » ?

Circulation, partage de l’espace public

  • Études des entrées et sorties de l’hôpital, des accès à la Croix-Rousse compte tenu des centaines de logements en cours de construction (centre Livet entre autres) et  augmentation des services de l’hôpital.
  • Lancerez-vous des études sur l’amélioration des Transports en commun en relation

– avec les communes du nord de l’agglomération ;

– avec les nombreuses constructions déjà faites ou planifiées ;

– l’évolution des services de l’Hôpital de la Croix-Rousse, … Soutiendrez-vous la demande de desserte par BUS du Cours d’Herbouville au plateau du 4 notamment pour la Mairie et la poste.

  • Comment diminuer la circulation de transit par la rue d’ypres, rue Hénon par les Esses, etc
  • Comment partager l’espace de la bld de la Croix-Rousse entre les différents occupants ? Nous demandons une concertation.
  • Emprise des terrasses : comptez-vous faire respecter le périmètre accordé et intégrer notamment la végétalisation de la terrasse dans ce périmètre.
  • Instituerez-vous la rue du Mail en zone piétonne ou de rencontre  entre la petite place de la Croix-Rousse et la rue d’Ivry, trottoir et chaussée au même niveau.
  • Rue Calas. Le fonctionnement de cette rue ne parait pas satisfaisant. Il y aurait lieu de faire une mesure du nombre de voitures qui y passent journellement afin de voir si elle pourrait être réservée aux seuls véhicules des riverains. Elle pourrait être aménagée en voie semi-piétonne comme la rue Victor Fort avec fleurissement.

Quartier Pernon

  • Créer de « l’espace public et accessible au public » pour une vie de quartier:

               Commerce, café, Espaces publics, Espaces de convivialité, Espaces verts, Parkings Tours +                HBM, ….

  • Nous demandons,
    • communication  aux habitants des études existantes de l’agence d’urbanisme.
    • d’associer les habitants et le CIL à  une démarche de concertation pour définir le projet. Et organiser une enquête publique.

Aménagements urbains

pour favoriser le partage de l’espace public compte tenu de l’augmentation de la densité de population, de son vieillissement, des nouvelles mobilités actives ou non, … etc.

  • Comment maîtriser la circulation et le stationnement des trottinettes (Parking à trottinettes !)
  • Installation de bancs, entre autres, sur le boulevard de la Croix-Rousse entre place et mairie, grande rue de la Croix-Rousse, …etc.
  • Quid de l’évolution du stationnement payant sur la croix-Rousse
  • Parking à vélo personnel sur la voie publique
  • Marquage des zones cyclables
  • Réouverture passage Niepce
  • Augmentation du nombre de fontaines afin d’arroser les micro-implantations
  • Augmentation du nombre d’édicules toilettes notamment dans le nord de l’arrondissement et au clos Jouve

La nature en ville

Le thème de la nature en ville est un thème majeur dans l’activité de La Croix-Rousse n’est pas à vendre. Nous proposons aux candidats aux futures élections municipale et métropolitaine de mars 2020 les réflexions suivantes.

Cheminement vert Ouest-Est

Le nouveau PLU-H a retenu le principe d’un cheminement vert reliant la balme de la Saône à la balme du Rhône afin de favoriser le développement de la biodiversité. Pour être efficace ce cheminement ne doit pas comporter de fortes discontinuités. Pour l’instant, nous ne savons pas comment seront résolus les problèmes suivants.

  • Traversée du quartier des tours Pernon. Comment sera maintenue la coulée verte dans le projet d’aménagement du secteur ?
  • Franchissement du boulevard des canuts à hauteur de la rue Pelletier
  • Verdissement souhaitable de la rue Pelletier
  • Verdissement de la rue du Chariot d’or (au moins de la place Bertone à la rue Louis Thévenet)
  • Espace vert public sur le site de l’ex collège Maurice Scève : place exacte, surface, lien avec la réserve verte de la propriété à l’Est du terrain du collège dans les balmes.

Pénétrante verte nord-sud

  • Le boulevard des canuts constitue la terminaison sud de la voie verte de Caluire qui est en connexion avec la zone verte des maraîchers. Il serait important de revoir la végétalisation actuelle du boulevard des canuts afin d’installer une flore plus naturelle avec davantage de plantes mellifères et d’arbustes à graines pour le nourrissage des oiseaux.
  • Aménagement du chemin du Bois de la Caille

Arbres d’intérêt majeur

D’une manière générale l’intérêt des arbres n’étant plus à démontrer, nous demandons leur non destruction lors de la construction des nouveaux programmes immobiliers.

Par ailleurs un certain nombre d’arbres nous paraissent insuffisamment protégés dans le PLU-H actuel.

  • 7 rue Philippe de Lasalle : 2 arbres classés EVV (espace végétalisé à valoriser) devraient être classés en EBC (espace boisé classé)
  • 3 rue Philippe de Lasalle : un arbre devrait être classé arbre remarquable
  • 18 rue Chazière : plusieurs arbres imposants sont à classer comme arbres remarquables
  • 61 rue Chazière, parc Chazière : 3 cèdres devraient être classés comme arbres remarquables.
  • 77 à 83 rue Chazière, 13 platanes sont à protéger.
  • 124 rue Hénon (monastère) : classer l’arbre du cloître en arbre remarquable
  • Rue Dangon, les arbres d’alignement ne bénéficient d’aucune protection. Il y aurait lieu de les protéger par un classement EVV.
  • 40 rue Hénon, le cèdre sur domaine privé mériterait d’être classé comme arbre remarquable
  • 68 rue Hénon, square Henri Ferrié : les cèdres mériteraient d’être classés arbres remarquables
  • 33 rue Denfert-Rochereau, 52 rue Jacquard : l’EVV mériterait d’être transformé en EBC
  • Place Picard, les arbres (des robiniers faux acacia) mériteraient un classement en EVV
  • 13 rue Bony, terrain des Trinitaires : le terrain mériterait un classement en EBC
  • Comment protégerez-vous le Cédre soixantenaire du 75 rue de Cuire ?

Transformation du cimetière de la Croix-Rousse en refuge LPO

Comme cela a été réalisé au cimetière de Loyasse et bientôt au cimetière de la Guillotière, nous demandons qu’une démarche soit entreprise afin que le cimetière de la Croix-Rousse devienne un lieu refuge LPO.

Ilôts de châleur :

Comment allez-vous traiter les ilôts de châleur notamment celui de l’hopital de la Croix-Rousse ? 

Zones mutables

  • 51-53 rue Belfort. Un projet immobilier serait à l’étude avec démolition des bâtiments du club d’haltérophilie et modification de l’espace arboré à l’arrière. Nous demandons que cet espace devienne un véritable espace vert prolongé jusqu’à la rue Belfort.
  • 61 rue Chazière, parc Chazière. Là aussi un projet immobilier pourrait voir le jour. Nous réitérons la demande maintes fois formulée auprès des élus d’établir un projet pour la villa Madinier et d’entreprendre sans tarder des travaux de remise en état. Les arbres de cet espace doivent continuer à faire l’objet d’une protection.
  • Comment compenserez-vous la vente du terrain sur lequel un square, au 10 rue Gigodot, devait être aménagé. Pourquoi pas le 3 rue Gigodot ?

Divers

  • Le jardin de la rue d’Ivry n’est pas représenté sur le plan du PLU-H tout comme l’espace vert devant accompagner l’immeuble coopératif 80 rue Philippe de Lassale.
  • Nouveau bâtiment de confinement de l’hôpital de la Croix-Rousse. Qu’en est-il de la bande verte qui nous a été promise sur les deux faces sud et ouest ? Si elle n’est pas réalisable, il faudrait envisager la création d’un mur végétalisé.
  • Favoriserez-vous la biodiversité par des plantations d’arbres, d’arbustes et de haies de différentes variétés
  • installation de gazon véritable dans les parcs et stades, ….

Le Patrimoine

Le sujet du patrimoine est celui à propos duquel nous notons un certain nombre d’avancées intéressantes. Le premier de ces points est l’augmentation très significative des EBP, éléments bâtis patrimoniaux, qui remplacent les anciens « espaces bâtis à préserver ». Leur nombre est passé de 450 à 1700 pour l’ensemble de la métropole soit une multiplication du nombre par 4. En ce qui concerne le 4ème arrondissement il est maintenant de 52.

 Périmètres d’intérêt patrimonial (PIP)

C’est une mesure nouvelle que nous trouvons intéressante. Il en existe dorénavant 13, notés de A1 à A6 et de B1 à B7. Pour chacun il existe une étude descriptive du secteur et des recommandations. Celles-ci ne portent que sur des caractéristiques extérieures du bâtiment (crépi, fenêtres, persiennes, haies…) mais ne portent pas sur la volumétrie. L’ingénieur des bâtiments de France devrait être le garant de l’application des recommandations. Sera-t-il toujours sollicité et par qui ?

En ce qui concerne la Grande rue de la Croix-Rousse le maintien des hauteurs et des volumes concernant les maisons anciennes témoins de la première urbanisation du plateau au XVI° et XVII° ne paraît pas clairement affiché. Que se passera-t-il si une maison vient à s’écrouler ?

Dents creuses.

La municipalité ne les considère pas comme un élément marquant du paysage et pourtant ce sont elles qui en plus de la diversité du bâti permettent le passage du soleil, la dispersion du bruit et des polluants. Avec le processus de densification en cours elles vont disparaître rapidement. Nous demandons le maintien des hauteurs faibles actuelles spécialement dans les zones suivantes qui sont des zones basses plutôt que des dents creuses ponctuelles :

  • partie sud de la rue Dumont
  • partie sud de la rue Dumenge, entre la rue Belfort et la rue Dumond d’Urville
  • rue du Mail côté Ouest, entre la rue du Chariot d’or et la rue Pailleron
  • immeuble angle rue d’Austerlitz, rue du Mail.

Cœurs d’îlots.

Ils ne font pas partie à proprement parler du patrimoine mais c’est là que se trouve la majorité des espaces verts dans l’Est Croix-Roussien. Ils doivent être sanctuarisés.

Immeubles canuts.

 Ils ne sont l’objet d’aucune protection spécifique. Si un grand nombre d’entre’ eux ne sont pas menacés pour l’instant, qu’adviendra-t-il de ceux qui présentent des risques d’effondrement ? (Immeuble 30 rue de Cuire, immeuble angle rue du mail, rue de Nuits par exemple. Ces immeubles sont les témoins de l’épopée de la soie sur le plateau ; ils ne doivent pas être noyés dans un ensemble disparate où les immeubles neufs à l’architecture agressive viendrait rompre l’homogénéité architecturale qui constitue la valeur patrimoniale spécifique des quartiers canut comme c-est le cas, déjà, de récentes constructions, rues Dumont D’Urville, rue du Chariot d’Or, rue Hénon (en face de l’église Saint Dens) . Il faudra donc que dans l’avenir les prescriptions en matière de respect du caractère  des PPI soient mieux respectées.

A l’heure où l’on parle beaucoup d’isolation thermique des habitations, un crépi isolant peut-il être envisagé sur les immeubles canuts ?

Plaques de signalisation des rues.

Un certain nombre de plaques ont été remplacées et les nouvelles donnent des explications plus complètes que les anciennes. Ne pourrait-on pas poursuivre le remplacement ?

Anciennes usines.

Le plateau croix-roussien a possédé un certain nombre d’usines autrefois réputées comme le tissage Claude Joseph Bonnet, le tissage Geindre, le tissage tulle Dognin (rues Pelletier/Cuire), l’usine de métiers à tisser Verdol, l’usine Nanterme…Lorsque le bâtiment existe encore, au moins pour partie, ne pourrait-on pas apposer dessus une plaque de signalisation ?

Information patrimoniale

Pour informer  de l’histoire et du patrimoine du plateau les visiteurs mais également les habitants  qui pour la plupart l’ignorent nous proposons  de développer la communication publique actuellement totalement inexistante par :

  • l’édition d’un dépliant présentant un parcours reliant  la place de la Croix-Rousse aux principaux sites patrimoniaux du plateau et résumant l’histoire de son urbanisation (XVI°-XVII° : Gde rue ; le rempart ; les clos religieux ; la Gde Fabrique ; l’après canuts, la gentrification)
  • la création du même parcours matérialisé, signalisé (sur le mode des parcours des Pentes) avec  un plan spécifique sur la place et, sur certains sites la pose de panneaux patrimoniaux (comme à Caluire),
  • la mise en place sur le site de la Mairie d’arrondissement d’une rubrique « histoire et Patrimoine » qui pourrait accueillir les productions des différents partenaires associatifs ou individuels de l’arrondissement intervenant en ce domaine (Soierie vivante, Esprit canut, maison des canuts, novembre des canuts. . .